n° 2 Décembre 2018

En bref

MCD Portrait : Marie-Claude Dubé, sous-directrice en charge de l’action sociale partenariale

Depuis le mois d’août, Marie-Claude Dubé est la nouvelle sous-directrice en charge de l’action sociale partenariale au sein de la Caf du Morbihan en remplacement de Stéphanie Williot, désormais sous-directrice en charge des ressources.

guillemetsouverts  Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vous et votre parcours avant votre arrivée à la Caf du Morbihan ?

Après une expérience au sein de la fonction publique territoriale dans les Côtes d’Armor, j'ai intégré la branche Famille en 2001, dans le Finistère. J’ai exercé 11 ans à l’action sociale partenariale, d’abord sur des fonctions de terrain puis de manager.

Durant 6 ans, j'ai été responsable du département des interventions individuelles à la Caf du Finistère, œuvrant dans les domaines de la production (traitement des prestations), de la relation de service et de l’action sociale individuelle (travail social et aides financières individuelles).

Quelle est votre vision de  l’action sociale partenariale ?

L'action sociale partenariale de la Caf s'inscrit dans les orientations nationales de la branche Famille et des choix locaux adaptés aux besoins sur notre département, portés et validés par le conseil d'administration de la Caf du Morbihan.

Dans le cadre de la COG 2018-2022, les priorités nationales restent orientées vers le développement des modes d'accueil de la petite enfance, le soutien aux parents et l'animation de la vie sociale, avec une attention particulière sur les territoires prioritaires (politique de la ville et zones de revitalisation rurale). Une attention est également portée en réponse aux nouveaux besoins d'accueil périscolaire et au soutien à la jeunesse.

A mon sens, quatre éléments fondamentaux sont au cœur de l’action sociale partenariale :

Une action sociale partenariale de proximité en réponse aux besoins des populations, reconnue sur les territoires, aux côtés des élus et des professionnels, par notre accompagnement technique et financier. L’échelon départemental est confirmé et notre rôle de régulateur et d'investisseur social reconnu.

Une action sociale partenariale porteuse d'engagements, traduits au sein des schémas départementaux et des conventions territoriales globales particulièrement. La réussite de nos projets passe par la mobilisation de l'ensemble des acteurs concernés.

Une action sociale partenariale garantissant l'efficience dans la déclinaison des politiques publiques. C'est ensemble que nous relèverons les défis qui nous attendent. L'enjeu de la dématérialisation et de l'inclusion numérique en est une belle illustration, et les équipements de proximité en sont un vecteur clé.

Une action sociale partenariale volontariste et ouverte aux expérimentations et innovations.

Quels sont vos projets pour l’action sociale partenariale ?

Je tiens à poursuivre les actions précédemment engagées par la Caf du Morbihan, à développer les partenariats tout en s'autorisant à expérimenter ensemble au service de nos publics.

Ma feuille de route décline les orientations de la COG 2018/2022 et de la politique du conseil d’administration de la Caf du Morbihan.

Dans un contexte financier plus contraint, je porterai une attention particulière aux territoires les plus fragilisés, au plus près des publics.

Je sais qu’aux côtés de l’ensemble des partenaires, la mobilisation des équipes de la Caf sera porteuse de réussite au service des allocataires.  guillemets fermes

 

icone inscription orange Cet article vous a plu et vous n'êtes pas encore abonné à En Lien, la lettre aux partenaires de la Caf du Morbihan ? Cliquez ici.